info@Bomoko.media

+243 831337418


Le Président de la Commission de l'UA réitère son appel à la désescalade rapide de la tension à l’Est de la RDC Le Président de la Commission de l'UA réitère son appel à la désescalade rapide de la tension à l’Est de la RDC

2024-02-22 11:51:13

Union Africaune, restée calme depuis le début des conflits entre la Republique Democratique du Congo et le Rwanda par la guerre du M23 dans la partie Est du grand Congo brise le silence et appelle les deux pays à la désescalade pour régler ce conflit par un dialogue. Dans un communiqué, le tout premier de cette institution depuis les accusations mutuelles entre ces deux pays, l'Union Africaine renvoie ces deux pays dans les processus de Luanda, autour de Joâo Lorenzo, président Angolais et celui de Naïrobi conduit par le président honoreur du Kenya, Uhuru Kenyatta pour régler le différend de manière Pacifique. "Le Président de la Commission de l'Union Africaine S.E Moussa Faki Mahamat est vivement préoccupé par la tension continuele à l'Est de la RDC réitère son appel à la désescalade rapide. Il interpelle les dirigeants de la région, notamment ceux de la RDC et du Rwanda à privilégier le dialogue dans le cadre de deux mécanismes Africains dirigés respectivement par S.E Joâo Lorenzo Président de la République d'Angola et S.E Uhuru Kenyatta ancien président du Kenya, aux fins de s'accorder, dans un esprit collaboratif fraternel sur une démarche raisonnable de solution des différends politiques quelle que soit leur nature", indique le communiqué. Pour cette institution, l'intégrité, la sécurité, la souveraineté et la stabilité de tous les États de la région doivent impérativement être assurées et la vie des populations civiles entièrement protégée. Ce qui pousse le Président de la Commission à rappeler avec force aux parties en conflit qu'il n'y aura aucune solution militaire aux problèmes et divergences au sein de la famille Africaine. Pourtant Kinshasa reste défavorable à tout dialogue avec son ennemi, après l'échec du processus de paix, le Rwanda étant toujours accusé d'apporter son soutien au M23, après que ce dernier ait rejeté toute idée de cautionnement envue de la recherche de la solution au problème. Moussa Faki Mahmat appelle toutes les puissances étrangères à s'abstenir totalement de toute ingérence dans les affaires internes de tous les pays Africains, notamment ceux des Grands Lacs Africains où le conflit semble prendre un autre tournant.

Source d'information : Autres