info@Bomoko.media

+243 831337418


Interdiction des taxis motos à Gombe : « Nous avons déployé des motards comme eux pour les surveiller » (Police) Interdiction des taxis motos à Gombe : « Nous avons déployé des motards comme eux pour les surveiller » (Police)

2024-02-21 09:42:21

L’interdiction des taxis motos à Gombe, dans le Nord de la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a été rappelée à la population et aux conducteurs de ces engins par le Commissaire provincial de la police, a-t-on appris mardi dans un communiqué. « Nous demandons à la population de suivre le communiqué officiel et les directives des services de sécurité qui lui demande de ne pas monter sur ces motos. La police est prête à contraindre tout le monde au respect de la mesure prise », a dit Blaise Kilimbalimba dans le communiqué. Et d’ajouter : « On le répète, les motos, toutes catégories confondues, sont interdites de circuler dans la commune de Gombe. Sauf les motos à livraison qui sont identifiées. Nous avons déployé des motards comme eux pour les surveiller. Si les récalcitrants empruntent les ruelles, nos motards vont les rattraper ». Plaidoyer pour la fin des tracasseries policières à l’égard des motocyclistes L’Association des Motocyclistes Intègres du Congo (AMICO) a prévu de mener un plaidoyer auprès de l’autorité urbaine dans le but d’obtenir la fin des tracasseries policières à l’égard des conducteurs des motos. « Nous avons sollicité une rencontre avec le gouverneur de la ville de Kinshasa afin de plaider pour la cessation des tracasseries policières dont les motocyclistes sont victimes de la part des policiers, des agents de renseignement communément appelés Bureau 2 et le personnel de service des transports de différentes communes de la ville de Kinshasa », a déclaré Jérémie Kabongo, président de cette association. L’annonce de cette démarche est intervenue après celle menée lundi auprès du président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale à qui un cahier des doléances a été présenté. Bien avant, des dizaines des conducteurs des motos ont tenté d’organiser une marche de protestation dans la commune de Kintambo, mais ils ont été calmés par le responsable de leur association. « J’ai demandé aux membres de notre association de suspendre leur marche pour préserver la paix sociale », a fait savoir M. Kabongo. La mesure portant une nouvelle interdiction de l’usage des taxis motos dans la commune de Gombe, partie Nord de Kinshasa, a été prise mardi 13 février dernier à l’issue d’une réunion présidée par le vice-premier ministre de l’Intérieur avec la participation du commissaire provincial de la police nationale ville de Kinshasa. Son application a entraîné la saisie de 160 motos.

Source d'information : Autres