info@Bomoko.media

+243 831337418


La mort de deux mercenaires roumains rappelle la présence des sociétés militaires privées en RDC La mort de deux mercenaires roumains rappelle la présence des sociétés militaires privées en RDC

2024-02-17 10:48:47

Les combats ont repris entre l’armée congolaise et leurs alliés contre les rebelles du M23 ce vendredi autour de la ville de Sake, dans l’est du pays. La semaine dernière, deux soldats sont décédés lors des affrontements. Ils travaillaient pour une « société militaire privée » roumaine. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères roumain confirme le décès de deux de ses citoyens, le 7 février, dans l’est de la RDC. Quatre autres citoyens roumains ont également été blessés. Selon la presse, ces hommes faisaient partie d’un groupe de 20 soldats roumains qui ont été attaqués par des rebelles du M23 vers 6h du matin aux environs de la ville stratégique. Anciens soldats et policiers, ils sont employés par une société militaire privée dirigée par Horatiu Potra, ancien de la légion étrangère française d’origine roumaine. Un millier de militaires privés Depuis plus d’un an, deux sociétés militaires privées opèrent aux côtés de l’armée congolaise dans l’est du pays. Congo Protection, dirigée par M. Potra, qui compterait actuellement plusieurs centaines de militaires chargés d'instruire et d'appuyer l'armée congolaise. Et Agemira, une société dirigée par le français Olivier Bazin, ancien gendarme reconverti dans la vente et maintenance d'équipement militaire, il s'occupe de la maintenance de la flotte de l'armée congolaise. Interrogé il y a quelques mois sur la présence de ces militaires privés aux côtés des FARDC, le président Tshisekedi avait précisé qu’il s’agit de coachs et non de mercenaires, ajoutant qu'ils sont au nombre d'environ « un millier ». Cette semaine, ce sont deux soldats sud africains, appartenant à une mission de la Sadc qui appuie l'armée congolaise, qui sont décédés lorsqu'une bombe est tombée dans leur base militaire. « Une bombe tirée au mortier a atterri dans l'une des bases du contingent militaire sud-africain et a fait des victimes et des blessés parmi les soldats » de l'armée sud-africaine (SANDF), a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Source d'information : Autres