info@Bomoko.media

+243 831337418


Traqué par la sécurité : le footballeur Héritier Luvumbu raconte ses dernières heures au Rwanda Traqué par la sécurité : le footballeur Héritier Luvumbu raconte ses dernières heures au Rwanda

2024-02-15 11:16:11

Le footballeur Héritier Luvumbu, suspendu par son club rwandais « Rayon Sport » pour avoir esquissé le geste dénonçant la complicité de la Communauté internationale dans l’agression rwandaise, a raconté mercredi à l’ACP ses dernières heures au Rwanda marquées par la traque de la sécurité rwandaise jusqu’à son exfiltration en République démocratique du Congo. Il est arrivé tôt le matin de mercredi à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, immédiatement transféré à Kinshasa où les autorités et la population l’attendaient pour saluer « son patriotisme et sa bravoure ». « En tant qu’ambassadeur du pays évoluant au Rwanda, j’ai décidé de poser ce geste pour exprimer mon soutien au pays, au peuple congolais tout entier et à mes compatriotes qui sont en train d’être tués dans l’Est de la République démocratique du Congo », a déclaré à l’ACP le footballeur Héritier Luvumbu, s’exprimant en lingala. Des menaces Après le match de dimanche, ses dernières heures au Rwanda ont été difficiles. « Nous avons joué dimanche, la situation était normale jusque lundi, mais il y avait déjà des murmures. Mardi, la situation a commencé à se détériorer avec des mauvais messages au téléphone. Heureusement, notre ambassade au Rwanda m’a appelé et m’a envoyé une voiture. Lundi déjà j’ai commencé à voir des militaires circulant dans mon quartier contrairement aux habitudes. Mardi matin, l’ambassadeur a envoyé quelqu’un pour me prendre, mais il y avait des agents de renseignements qui nous suivaient », a-t-il indiqué. Et de poursuivre : « Quand ils nous ont vus entrer dans l’ambassade de la République démocratique du Congo, ils sont allés garer à distance. C’était une situation difficile. Dans ces conditions, je n’étais plus en sécurité, mais grâce à notre ambassade, j’ai retrouvé la sécurité. Il y a lieu d’aider notre ambassade au Rwanda, parce qu’elle apporte un soutien important aux Congolais en détresse », a-t-il fait remarquer. Accueilli en héros A son arrivée à Kinshasa, Héritier Luvumbu a lancé un message de remerciement au peuple congolais pour son soutien à son endroit. « Soyons unis et soudés par rapport à la situation dans l’Est du pays. Je ne suis pas un politicien. Je suis un simple joueur de football, mais je dois défendre mes compatriotes qui souffrent dans l’Est du pays. Ça fait mal quand nous regardons les vidéos, les jeunes filles veuves, les mamans qui sont tuées », a-t-il déclaré, en substance, avant de poursuivre : « Je n’ai fait aucun mal. Je n’ai injurié personne. Je n’ai fait que défendre mes compatriotes qui sont tués dans l’Est du pays. Je n’ai pas compris comment Ils ont interprété ce geste ». Pour sa part, envoyé par le gouvernement pour accueillir le joueur à son arrivée par l’aéroport international de N’djili, le ministre des Sports et Loisirs, Claude François Kabulo a transmis au joueur un message d’encouragement et de soutien. « Je voudrais, au nom de tous les Congolais, vous remercier du geste patriotique que vous avez posé au cours d’un match de football au Rwanda. Les Léopards ont fait la même chose, vous êtes un Léopard, vous êtes un international congolais. Nous avons posé ce geste à cause de cette rébellion barbare dont nous sommes victimes. Et c’est un message fort pour la communauté internationale parce que nous sommes en train de subir une guerre injuste nous imposée de l’extérieur. C’est pour cela qu’au nom du gouvernement, j’ai été délégué pour vous accueillir et montrer aux Congolais que nous sommes solidaires », a dit le ministre des Sports, avant d’ajouter : « Ce geste que le Chef de l’État nous a demandé de poser signifie qu’au moment où nos compatriotes sont en train d’être tués au Nord-Kivu, le monde entier se tait. Nous devons tout faire pour libérer le pays. Parmi les héros dans cette lutte, figure le compatriote que nous venons d’accueillir ». « Le gouvernement ne va pas vous abandonner. Nous allons réfléchir pour la suite de votre carrière », a rassuré le ministre au footballeur congolais. Vita Club disposé à réintégrer le footballeur Héritier Luvumbu dans ses effectifs Aussitôt rentré en République démocratique du Congo après sa suspension par son club rwandais « Rayon Sport », le footballeur congolais Héritier Luvumbu a été reçu mercredi par Amadou Diaby, le président de l’AS Vita Club de Kinshasa et quelques membres de la direction du club de la capitale congolaise disposé à le réintégrer dans ses effectifs. Le joueur Luvumbu est un ancien de Vita Club avant son transfert à Rayon Sport de Kigali, capitale du Rwanda. Les autorités ont tout fait pour l’exfiltrer du Rwanda en toute sécurité. Aussitôt arrivé à Goma, il a été transféré à Kinshasa et reçu par le ministre François Claude Kabulo et des supporters de l’équipe nationale ainsi que les membres de sa famille. La question de son avenir s’est aussitôt posée. C’est ainsi que le président de ce grand club Kinois, Amadou Diaby, a répondu favorablement à cette exigence qui s’imposait à la nation entière. « Rayon Sport » et la Fédération rwandaise de football ont suspendu Luvumbu pour avoir esquissé un geste qui dénonce le silence de la communauté internationale face à l’agression du Rwanda contre la RDC. Il a porté sa main gauche sur la bouche et ses deux doigts de la main droite sur la tempe comme l’avaient fait les Léopards de la RDC lors de leur match contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Ce geste avait été esquissé par quelques membres du gouvernement de la République avant le Conseil des ministres de vendredi, faisant monter d’un cran la mobilisation populaire.

Source d'information : Autres