info@Bomoko.media

+243 831337418


PDL-145 territoires : 305 ouvrages déjà réceptionnés (Gouvernement) ! PDL-145 territoires : 305 ouvrages déjà réceptionnés (Gouvernement) !

2023-11-17 16:06:01

La mise en exécution du Projet de développement local de145 territoires (PDL-145 T), a été au centre du briefing, jeudi, sur le « Bilan à mi-parcours et perspectives ». « A ce jour, on a déjà réceptionné 305 ouvrages répartis comme suit : 178 écoles, 108 centres de santé et 18 bâtiments administratifs, a déclaré Mme Judith Tuluka, ministre d’Etat, ministre du Plan. Cela veut dire que c’est un programme qui est dynamique. Les chiffres que je vous donne, dans une semaine, vont évoluer », a dit la Ministre d’État, Ministre du Plan. Cette initiative s’inscrit dans la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi, qui « vise l’amélioration des conditions de vie des populations locales dans le but de réduire la fracture entre les milieux urbains et les milieux ruraux », a-t-elle ajouté. C’est ainsi, a dit la Ministre d’Etat, lors de l’élaboration de ce programme, qu’on a recueilli les avis des autorités et la société civile locale, lui donnant un caractère participatif. Dans ce programme participatif, les besoins des populations ont été pris en compte notamment dans « l’amélioration du niveau de vie des populations, voir comment aider les élèves et écoliers à pouvoir étudier avec une certaine dignité, comment aider les populations à avoir des soins appropriés dans des centres de santé dignes de ce nom et comment ramener l’autorité de l’État au niveau des entités de base avec la construction des bâtiments administratifs qui regroupent l’ensemble des services de l’Etat. « Ce programme a été développé sur trois principales composantes, à savoir : les services sociaux de base avec un premier volet qui est la construction des écoles, les centres de santé et les bâtiments administratifs. Le volet « route de desserte agricole », l’électrification et la desserte en eau. La deuxième composante concerne le renforcement des capacités des autorités locales ; tandis que le troisième volet vise à développer l’agriculture dans le cadre d’une chaîne de valeurs de transformation, a révélé la ministre d’Etat Tuluka. Elle a, par ailleurs, précisé que dans ce programme, le gouvernement de la République a donné la chance aux entrepreneurs locaux. Il est question de leur expliquer comment devait se passer la procédure de passation des marchés et quels étaient leurs droits et obligations pour s’assurer que tout devait se dérouler dans le temps, avant de relever quelques contraintes dont la logistique, le coût des matériaux, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC ou dans la province de Maï-Ndombe (sud-ouest de la RDC. Prenant la parole à son tour, Patrick Muyaya a salué un programme inédit dans l’histoire de la RDC, lancé par le Président de la République qui vise pour la première fois à redonner vie aux différents écosystèmes du pays dans la profondeur de la République Démocratique du Congo. « Les 145 territoires, c’est 60.000 emplois directs créés. Vous pouvez imaginer ce que cela représente pour l’écosystème de ces environnements respectifs », a relevé le porte-parole du gouvernement. Trois agences d’exécution ont été retenues pour la réalisation de ce programme, à savoir : le Bureau central de coordination (BCECO), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Cellule des financements des États fragiles (CFEF), signale-t-on.

Source d'information : Autres